Sign in / Join

Une peau bien protégée pour l’été

L’été est bien là ! Avec ses fruits sucrés, ses flamboyants, mais aussi son soleil ardent, ses myriades de moustiques… Alors, paré, pas paré ? Paré bien sûr, avec les conseils de Grenadine pour profiter de votre été en toute sérénité !

Sus aux moustiques !

Boutons, rougeurs, démangeaisons… Mais pas que ! Les moustiques peuvent aussi entraîner des allergies et transmettre des virus comme le paludisme, le chikungunya, la dengue. Voici quelques conseils pour prévenir ces risques.

  • Eliminez les gîtes larvaires. Les moustiques peuvent pondre dans les bassins, gamelles pour les animaux, soucoupes de pots de fleurs, souches, objets qui traînent… Pensez à les vider, les retourner ou, mieux encore, à vous en débarrasser !
  • Evitez les heures de pointe. Partez à contre-courant des moustiques : rentrez quand ils sont de sortie, vous limiterez les occasions de croiser leur route !
  • Sortez couverte. Optez pour une protection très efficace contre les insectes piqueurs : les vêtements de couleur claire, amples et couvrants (pantalons et manches longues)
  • Barrez leur le passage. La meilleure barrière : les moustiquaires (pour peu qu’elles ne soient ni trouées, ni déchirées !). Elles s’adaptent à vos fenêtres, à votre lit, au berceau de bébé… et vous pouvez même les imprégner de produit insecticide.
  • Repoussez-les. Votre arme : les répulsifs cutanés, ultra-efficaces mais à réserver à de courtes périodes (pas plus d’un mois). Choisissez celui qui correspond le mieux à votre situation (femme enceinte, tout-petits, zones infestées, etc.) et pensez surtout à renouveler régulièrement son application, surtout si vous transpirez, prenez un bain ou une douche. Dans tous les cas, lisez attentivement la notice avant utilisation.
    Seconde arme : les répulsifs à vaporiser sur les tissus : moustiquaire, toile de tente, vêtements. L’application doit être renouvelée régulièrement, ce type d’insecticide résistant tout au plus à quelques lavages.
  • Si ça ne suffit pas : ajoutez à votre panoplie spirales anti-moustiques (en extérieur uniquement !), bombes insecticides ou diffuseurs électriques (à utiliser avec précaution en présence d’enfants), ventilateur ou climatisation, et pourquoi pas la raquette électrique pour les plus sportifs.

Ça gratte !

Aïe, ils ont réussi à déjouer votre vigilance ? Pas de panique, voici quelques produits pour soulager vos démangeaisons !

  • Les solutions douces, comme le gel d’aloe vera, l’homéopathie – en granulés (Ledum palustre* ou Apis melifica*) ou en roll-on pour une application facile –, et les huiles essentielles*. On retiendra notamment les vertus apaisantes de l’huile essentielle de Lavande vraie (Lavandula angustifolia), d’ailleurs souvent contenue dans les roll-on visant à soulager les piqûres d’insectes.
    Les produits apaisants. Les pharmacies regorgent de crèmes et gels* à appliquer localement pour calmer rougeurs et démangeaisons des adultes, des bébés, des femmes enceintes ou allaitantes.
  • Pour les grosses démangeaisons. En cas de piqûres nombreuses ou de réaction allergique, votre pharmacien pourra vous orienter vers une crème contenant un corticoïde, voire vers des comprimés d’antihistaminiques. Si cela ne suffit pas, filez chez votre médecin !
  • Protégée des UV !
    S’il est agréable à petite dose, le soleil peut aussi devenir néfaste : coups de soleil, tâches, cancers de la peau… Autant de maux à limiter avec quelques gestes simples !
  • Préserver son « capital soleil »
    Chacun d’entre nous dispose à la naissance d’un « capital soleil », qui dépend de notre phototype – notre sensibilité aux rayonnements UV, en lien avec notre couleur de peau. Chaque phototype est plus ou moins tolérant au soleil :
    peau très foncée, type indien Malbar : 100 000 à 150 000 h cumulées d’exposition au soleil
    type africain : 80 000 à 100 000 h
    type latin / créole clair : environ 30 000 h
    peau très claire, type européen nordique : 10 000 à 15 000 h

Que l’on soit couleur « cachet d’aspirine » ou très mat.e de peau, rien ne nous dispense de devoir nous protéger des rayonnements UV !

  • En évitant de s’exposer au soleil entre 10 et 16h.
  • En privilégiant des vêtements longs et un chapeau à larges bords (même sous les nuages ou le parasol !), voire des vêtements anti-UV.
  • En appliquant une crème solaire adaptée. A La Réunion, vous pouvez partir d’emblée sur un indice 50 (ici, le soleil est 3 fois plus puissant qu’en métropole !). On distingue les crèmes organiques, qui absorbent et filtrent les UV, et les crèmes minérales, qui empêchent les UV de pénétrer dans la peau. Celles-ci sont en général mieux tolérées par les enfants.
    Quel que soit votre choix, pensez à les appliquer généreusement, au moins toutes les 2 heures, voire plus souvent si vous transpirez ou vous baignez.
    Votre pharmacien pourra vous orienter vers la crème qui vous convient : pour enfant ou femme enceinte, pour peau abimée ou sensible (lèvres, cicatrices, tatouages), pour peau acnéique, bio, sans parfum, sans paraben, matifiante, respectueuse du corail…
  • En régénérant sa peau après l’exposition. Une peau exposée au soleil est une peau agressée ! Et une simple crème hydratante ne suffit pas à la « réparer ». Utilisez a minima un lait après soleil et, en cas de coup de soleil (qui n’est autre qu’une brûlure au 1er degré ou plus), passez à un produit spécifique, plus gras.

Moustiques + soleil ?

Les deux vous attaquent ? Organisez la riposte ! Appliquez d’abord votre crème solaire et laissez-la pénétrer pendant une vingtaine de minutes. Appliquez ensuite votre répulsif anti-moustique cutané.

*Demandez toujours conseil à votre pharmacien pour la posologie et les précautions d’utilisation

Laisser un commentaire