Sign in / Join

“Parey pas parey ?”, un succès à renouveler

300 personnes ont participé à la manifestation “Parey pas parey ?”, le 1er festival LGBTQIA+ de La Réunion qui s’est tenu hier à La Raffinerie à Saint-Paul de 16h00 à 22h30.

Après des mois d’attente et de reports dus à la crise sanitaire, PAREY PAS PAREY ?, le premier Festival LGBTQIA+ de La Réunion s’est tenu samedi 25 septembre 2021 de 14h à 22h à La Raffinerie à Savanna (St-Paul). *Lesbiennes, Gays, Bis, Trans, Queer, Intersexes, Asexuel•les & autres. De nombreux stands autour de la sexualité, de la prévention, d’associations LGBTQIA étaient présents afin d’informer. Pendant deux heures, des échanges ont eu lieu autour d’une table ronde où des intervenants ont pu s’exprimer autour de thèmes variés dont la sexualité, le coming-out, la difficulté d’en parler à ses proches. Des partages d’expériences qui ont permis d’alimenter le débat, sans tabou avec une bonne dose d’humour. De nombreux jeunes ont ainsi échangé permettant de libérer la parole.

Organisé par l’association OriZon, en partenariat avec les associations Kascavailes, Requeer, La Lanterne Magique, Ladilafête et SOS homophobie, le festival est né d’un manque de visibilité de la communauté LGBTQIA+. A l’heure où cette communauté commence à se rendre visible, il est nécessaire que cette visibilité soit accompagnée par l’émergence de ce genre d’évènements, où l’on peut se rencontrer, échanger, partager, s’informer et se divertir, tout en rappelant les problématiques de discriminations subies par les personnes LGBTQIA+ et l’inégalité du respect de leurs droits.

L’objectif de PAREY PAS PAREY ? est de se pérenniser et de devenir un incontournable des évènements culturels réunionnais, un espace d’expression pour les artistes LGBTQIA+ de l’île et d’ailleurs, pour toutes celles et ceux qui rêvent d’un avenir plus serein et respectueux.

PAREY PAS PAREY ? est tourné vers l’accueil, l’information et le partage, contre l’ignorance, qui est encore un moteur violent de l’intolérance. Lors de cette journée, il sera possible d’être soi-même, le jugement n’aura pas lieu d’être envers quiconque.

Photos : Pierre Marchal

Laisser un commentaire

Ces articles peuvent vous intéressez