Sign in / Join

Johanne Vélia « Si on ose, on ne peut que réussir ! »

Sourire, positivité, bonne humeur… Au fur et à mesure des années et de ses apparitions dans les médias, la présentatrice TV qui se revendiquait « ronde et pétillante » a laissé place à l’influenceuse qui parle des bonnes choses de la vie, tout simplement !

Grenadine : Johanne Vélia, qui êtes-vous ?
Johanne Vélia : J’ai 39 ans, je suis influenceuse et créatrice de l’émission Case et confort.
Je suis mariée, maman d’une petite fille de quatre ans, Réunionnaise et j’aime la vie !

Quel a été votre parcours ?
J’ai été chargée de communication dans plusieurs structures à La Réunion. J’ai aussi été présentatrice sur Radio Plus FM, puis présentatrice et productrice à Télé Kréol. J’ai laissé libre cours à mon imagination et donné vie à des émissions différentes dans le paysage audiovisuel réunionnais : Ronde et pétillante et Case et confort. C’est une grande fierté !

Pourquoi avoir choisi de consacrer une émission aux femmes rondes ?
J’ai réfléchi à ce qui me ressemblait et je me suis dit : on ne parle pas des femmes rondes à La Réunion, ni de la mode grande taille. J’ai eu envie de le faire et de parler de tout mon univers. C’est juste ma personnalité : mon poids fait partie de ma vie mais je ne suis pas limitée à ça.
Ronde et pétillante, c’était une émission qui permettait aux femmes de se sentir bien dans leur peau et de parler de la diversité. Nous avons ici une diversité culturelle, mais pas de taille, de poids dans ce qu’on peut voir à la télé, dans les concours de beauté, dans l’image de la femme qu’on nous renvoie.

Avez-vous toujours assumé vos formes généreuses ?
Oui, je ne l’ai pas mal vécu. Mais je suis consciente des différences que l’on peut faire.
Cela dit, je trouve que si on s’accepte, ça va beaucoup mieux. Moi je suis comme ça, je ne serai pas quelqu’un d’autre. Et les autres non pas ce que j’ai !

Vos rondeurs ont-elles été un atout, un frein dans votre vie ?
Je pense que les hommes et les femmes n’aiment pas qu’un physique. Ce qu’on aime chez quelqu’un, c’est sa philosophie, sa joie de vivre, sa force, son soutien, c’est un ensemble.
Je ne considère pas mon poids comme un frein. Cela fait partie de ma vie, de moi. Et si tu ne m’acceptes pas : tant pis pour toi !
Je me suis forgée cette force. Lors de rendez-vous professionnels, ça m’est déjà arrivé qu’on me fasse comprendre que je n’ai pas la bonne image, le bon physique pour l’emploi. Et bien tant pis, j’en aurai un autre, je ne vais pas perdre du poids pour quelqu’un.
Mais le fait de s’accepter comme on est ne veut pas dire se laisser aller, je tiens à le dire !

Où en êtes-vous aujourd’hui ?
J’ai changé : aujourd’hui je m’attache un peu moins à cela.
En septembre 2020, j’ai redonné vie à mon émission Case et confort, dans un format court – 3 mn – diffusé sur les réseaux sociaux. J’y parle de la maison, je fais des retours de course, je mets en lumière des créateur.trice.s et des artisan.e.s, de bonnes adresses… J’aime montrer comment La Réunion a du talent ! C’est utile et ça me correspond bien.
Ce que j’aime sur les réseaux sociaux, c’est d’avoir la liberté de faire, de dire, de montrer ce que je veux, dans un format plus léger.

Aujourd’hui, vous êtes totalement libre : un aboutissement ?
C’est un défi. Là, je fais quelque chose pour moi, mais aussi pour mon île.
Mais ce n’est pas un aboutissement car je n’ai pas fini de vivre ! J’ai encore plein de choses à faire, à développer.
J’ai la chance d’être soutenue par mon mari, qui regarde toutes mes émissions. Il me donne de bons conseils. C’est important pour avoir confiance en soi mais votre force doit venir de vous, pas des autres, sinon ça ne marche pas !

Avez-vous un message pour les Réunionnaises en rondeurs aujourd’hui ?
Mettez-vous en valeur ! Et prenez soin de vous : ça donne aussi confiance !
Continuez à être en mouvement en étant forte, en réussissant, en étant debout. C’est important. Être ronde, OK, mais dynamique, pétillante, forte, agissante, brave… C’est vous qui décidez. À partir du moment où vous décidez que ça n’aura pas d’importance, ça n’en aura pas. La confiance en soi n’est pas une question de taille.
Et osez ! Si on ose, on ne peut que réussir.

Et quel est le secret de beauté de Johanne Vélia ?
Mon sourire et le fait d’être positive !

Interview Cécile Jeancolas
Photos Pierre Marchal

Laisser un commentaire

Ces articles peuvent vous intéressez