Sign in / Join

En forme après les fêtes

Voici venu le temps des fêtes ! On met les petits plats dans les grands, on se délecte de doux breuvages… Et en cas d’excès, on en subit les conséquences. Du mal de crâne à la crise de foie en passant par les nausées, voici de quoi pallier vos petits maux de fin d’année.

  • 3, 2, 1…
    Pour commencer, pourquoi ne pas anticiper ? Inutile d’attendre de vous sentir mal pour vous faire du bien ! Offrez-vous dès le mois de décembre une cure de probiotiques comme Lactibiane Référence (les personnes très sensibles des intestins peuvent même en prendre toute l’année). Ils vous aideront à la fois à rééquilibrer votre flore intestinale et renforcer votre système immunitaire.
  • Partez !
    A table ! Mais pas n’importe comment : le tout est de rester raisonnable. Limitez donc les mets trop gras, faites-vous plutôt plaisir sur les légumes. De l’apéritif au dessert, mangez varié et surtout mangez lentement : une bonne mastication et la première étape d’une bonne digestion !
    Ce n’est qu’une fois l’estomac rempli (suffisamment, pas juste par 2 samoussas ou un beignet !) que vous pourrez vous autoriser quelque boisson alcoolisée. Là encore soyez prudent.e : préférez le vin ou le champagne aux cocktails et alcools forts et pensez à boire un verre d’eau à chaque fois que vous buvez un verre d’alcool ! Enfin, pour limiter les ballonnements, le mieux est d’éviter les boissons gazeuses et de leur préférer jus de fruits ou de légumes.
  • Hop l’estomac
    Si vous savez déjà que vous avez trop bu et trop mangé, prenez un pansement digestif (type Gavisconell®) dès après le repas de l’enfer. Et si vous craignez les brûlures d’estomac ou les remontées acides, optez pour un Mopralpro® ou un Ipraalox®.
    Côté homéopathie, Gastrocynésine® agit contre différents troubles digestifs : pratique et complet !
    Sans oublier nos incontournables amies les plantes : mélisse, menthe poivrée, basilic, camomille, verveine, cumin stimulent la digestion au niveau de l’estomac. A déguster en tisane tout au long de la journée.
  • Help, le foie
    Le foie, la vésicule biliaire et le pancréas interviennent en deuxième étape de la digestion et sont particulièrement sollicités pour digérer les excès en tout genre.
    Pour faciliter le travail du foie, ne manquez pas l’incontournable, rapide et pas cher Citrate de bétaïne, contre la digestion lente. Ni les plantes amères comme l’artichaut, la gentiane, le ményanthe, le radis noir, le desmodium, la fumeterre, etc. en gélules. Ou encore Oddibil®, qui stimule la sécrétion de bile et limite les maux de ventre.
  • Halte au mal de tête
    Votre premier réflexe : du paracétamol. Bonne idée, mais il existe aussi des alternatives naturelles, qui laisseront le foie se concentrer sur l’élimination de l’alcool plutôt que d’un médicament ! Massez-vous par exemple les tempes avec 2 gouttes d’huile essentielle (HE) de lavande vraie pure ou de menthe poivrée diluée dans de l’huile végétale (sans approcher des yeux !). Ou buvez une tisane de romarin ou de gingembre fraîchement râpé.
  • Stop les nausées
    Les médicaments anti-nauséeux (Vogalib®, Métoclopramide, etc.) sont vos meilleurs amis ! Ainsi que leurs cousins homéopathiques, la Cocculine ou le Nux vomica 9 CH (3 granules, 4 à 5 fois par jour pendant 2 jours). Si vous avez envie de vomir en permanence et l’impression que votre langue est épaisse, ajoutez-y de l’Antimonium crudum 9 CH, (3 granules 4 à 5 fois par jour), qui agit sur les renvois.
    Ô miracle, le gingembre agit aussi contre les nausées : avalez 1 goute d’HE sur un morceau de pain 2 à 3 fois par jour.
  • Soignez aussi vos lendemains de fête !
    Prenez un bon petit déjeuner, incluant du salé et des œufs, même si vous n’en avez pas envie !
    Mangez léger pour faciliter le travail du foie : évitez les aliments riches en sel, en gras, en sucres ou trop acides et privilégiez les fruits et légumes pour refaire le plein de vitamines
    Buvez beaucoup d’eau
    Faites du sport

Demandez toujours conseil à votre pharmacien avant de prendre un traitement en auto-médication, même si celui-ci est à base de plantes !

Laisser un commentaire