Sign in / Join

Carline Grunfelder, styliste : « Ma fierté c’est mon parcours. »

Fabrick&Moi, une pépite Mode au cœur de La Réunion qui rend la créativité à portée de tout un chacun. Découvrez le monde de Carline, une styliste qui se définit comme « une artiste dans l’âme ».

ZAC Foucherolles, en contrebas du 32 rue de la Martinique, quittez le gris du macadam, Faites glisser une porte coulissante et pénétrez dans l’alcôve d’une boutique de mode et accessoires : Fabrik&Moi.

Carline, l’hôte des lieux, vous y accueille avec son sourire généreux, son regard bienveillant et sa douceur feutrée. Très vite, elle vous invite à découvrir son univers, un écrin de bois où se mêlent bijoux, vêtements, chaussures et sacs à main. L’espace est chaleureux, l’éclairage harmonieux guide votre regard vers ces portants disposés ici et là où s’alignent savamment rangés par couleurs ou thématiques des modèles, des pièces uniques qui rivalisent en tissus et motifs. Imaginez-vous dans votre propre dressing.

Au centre de la pièce, deux fauteuils imposants trônent ajoutant un peu plus de convivialité au lieu. Originaire de l’île Maurice, Carline Grunfelder a débuté très tôt la couture : « Je suis une artiste dans l’âme. Je suis née à Maurice et j’ai été encouragée très jeune aux activités manuelles. Les catalogues de vente par correspondance me faisaient rêver » dit-elle en riant.

A l’âge de 12 ans, ma mère m’initiait déjà aux techniques de la couture me partageant les secrets d’un tracé de patron et les subtilités mécaniques de la machine à coudre. Je me rappelle ma première création aboutie : une robe blanche à motifs rouges dont je reste encore très fière

Carline ne se destinait pas alors aux métiers de la mode, elle vivait cet apprentissage comme un loisir au service de sa passion privilégiant un parcours d’étude en gestion et en informatique. En parallèle, elle assouvissait son appétence pour les arts en s’exerçant aux difficiles exigences de la danse classique, une discipline abandonnée à regret quelques années plus tard. A son grand plaisir, elle renoue avec cette matière en 2004 lorsqu’elle arrive, jeune mariée, sur l’île de La Réunion. Elle intègre alors un groupe classique à caractère russe et prend des cours de chants lyriques.

Elle participe à plusieurs spectacles dont une grosse comédie musicale pour créer en 2019 son propre évènement lyrique « A Lyrical Madness ». Elle sera de nouveau

sur scène ce mois de juin au théâtre des Sables. Danse, théâtre et chants sont autant de leviers qui contribuent pour notre styliste à gagner en assurance et en confiance alors qu’elle se juge plutôt réservée et timide.

Tout en assurant sa profession, Carline s’inscrit dès 1994 en école de Stylisme pour un parcours de perfectionnement, ces 2 années au cœur d’un établissement mauricien confortent progressivement son envie de se consacrer en exclusivité à cet art : « j’ai commencé alors, à me projeter dans l’idée d’ouvrir ma propre boutique ».
En 2008, Carline découvrant les joies de la maternité, se questionne sur ses choix professionnels, cette mission d’assistante qu’elle tient alors dans une entreprise du bâtiment ne la passionne pas vraiment, elle décide donc de créer sa première entreprise.

Je privilégie alors des productions en broderie, en lettrages et en logos mais la période est économiquement compliquée, je suis contrainte très vite de diversifier mon activité, je décide alors de proposer mes propres créations de robes. J’aime les challenges, ce défi était certes audacieux mais le bouche à oreille a très vite fonctionné.

La notoriété de Carline est telle que l’organisation Miss Earth la sollicite en 2018, 2019 et 2020 pour la création de modèles spécifiquement conçus à partir de matières recyclables.

Incroyable et belle surprise

Le succès grandissant, le Comité Miss Réunion la contacte à son tour en personne pour la conception de certaines tenues de défilés et de représentations en 2019.

Mon incroyable et belle surprise nait en novembre 2020 lorsque Roberto Scappaticcio, un créateur italien, me découvre par hasard sur le net et me sollicite pour la conception de capsules. Sur la base de thèmes spécifiques, en l’occurrence le volcan pour ce qui me concerne, cet artiste aspire à créer des collections en rapport avec ses voyageset en partenariat avec les créateurs locaux des pays visités. Un partenariat pour une collection commune est très rapidement envisagé.

A partir de croquis, mais surtout sur la base d’échanges et de collaboration, j’ai improvisé la livraison de 5 pièces en l’espace record de 3 semaines. Une montée d’adrénaline très forte que je recherche systématiquement depuis très longtemps pour assouvir mes ambitions.

Aujourd’hui Carline souhaite exporter son savoir-faire, à Maurice, sa terre natale mais aussi en métropole et ailleurs. Elle ne s’interdit plus d’étendre son activité comme de jouer la carte du partenariat pour permettre l’émergence de talents repérés ici ou là. C’est ainsi qu’elle a pu accueillir au sein de sa boutique les créations d’Honey, un bijoutier dont les pièces originales et de qualité sont accessibles à tous les portefeuilles.

« Ma fierté c’est mon parcours. Malgré tous les obstacles, la difficulté de concilier mes vies de maman, d’épouse et de femme, j’ai réussi, grâce à ma ténacité, ma détermination et mon sens du contact à décrocher mes rêves » confie Carline.

A la question de savoir ce qu’elle ferait si elle avait une baguette magique, Carline avoue avec une émotion certaine qu’elle aimerait redonner le sourire à chaque visage.

Dans un dernier regard, enrobé par la magie ambiante, une robe rose et plume posée sur un mannequin, un collier ethnique négligemment laissé sur un buste, un tableau de sa fille accroché au mur de l’entrée, l’atelier en arrière salle laisse transparaitre l’immensité du travail accompli. Les sur-jeteuses, les machines à broder ou à presse, le talent n’a pas de frontière… Prenez le temps de faire ce voyage, Carline est une styliste qui saura donner forme à tous vos rêves de création… Alors venez craquer pour votre pièce unique !

Roberto Scappaticcio, créateur italien

 

Texte : Nadine Gracy
Photos : Pierre Marchal

 

TagsMode

Laisser un commentaire